Étiquette : Gabon

FPN: pour lutter contre le Racket, le commandant en chef interdit les contrôles routiers

La Fin du racket, c’est l’objectif recherché par Serge Hervé Ngoma, Commandant en Chef de la Police Nationale au moment où ce dernier a pondu une note interdisant tous les contrôles routiers. Le patron de la police entend par cette mesure, éradiquer le phénomène du racket présent depuis des décennies, décrié par les populations, combattu souvent mais jamais vaincu.

Opération Scorpion : Renaud Allogho Akoue devant les juges le 3 août prochain

Selon plusieurs sources concordantes, Renaud Allogho Akoue comparaîtra devant les juges de la Cour criminelle spéciale le 3 août prochain. Proche de Brice Laccruche Alihanga, l’ancien Directeur général de la Cnamgs qui est incarcéré depuis près de 3 ans à la prison centrale, est poursuivi dans le cadre de l’opération mains-propres dénommée Scorpion.

Création de l’Union Nationale Initiale: Gondjout sommé de s’expliquer au risque de se faire radier

Moins d’une semaine après la création de l’Union nationale initiale (UNI), branche dissidente de l’Union nationale (UN), Maxime Ebeyard Zima, secrétaire exécutif de la formation politique de l’opposition, a au travers d’une lettre, exigé des explications à Paul-Marie Gondjout, chef de file des frondeurs.

Lutte contre le chômage: Hervé Patrick Opiangah en promoteur de l’auto-détermination par le travail

Le président du l’Union pour la Démocratie et l’Intégration Sociale (UDIS) s’est entretenu le samedi 23 juillet dernier avec les populations des Trois Quartiers dans le 1er arrondissement de la commune de Libreville. Pendant cette rencontre et à l’instar des autres qu’il a initié depuis le début de l’année, Hervé Patrick Opiangah est resté fidèle à son message et son approche politique. Une approche dans laquelle le social et l’économie occupent une place centrale. Une approche, qui surtout, fait de l’auto-détermination par le travail la solution pour sortir la jeunesse de la misère et du chômage dans lesquels elle est empêtrée depuis des décennies.

Opération scorpion: «le bras de la justice ne tremble pas» et condamne Ike Ngouoni à 8 ans de prison ferme

Le verdict dans le procès opposant l’Etat gabonais à Ike Ngouoni Ayila s’est achevé hier avec pour épilogue la condamnation à 8 ans de prison ferme pour l’ex porte-parole de la présidence de la République. Il devra également payer 5 milliards de dommages et intérêts en raison des crimes commis contre l’Etat.