Auteur/autrice : Rédaction

Opération Scorpion : Renaud Allogho Akoue devant les juges le 3 août prochain

Selon plusieurs sources concordantes, Renaud Allogho Akoue comparaîtra devant les juges de la Cour criminelle spéciale le 3 août prochain. Proche de Brice Laccruche Alihanga, l’ancien Directeur général de la Cnamgs qui est incarcéré depuis près de 3 ans à la prison centrale, est poursuivi dans le cadre de l’opération mains-propres dénommée Scorpion.

Woleu-ntem : Malgré certaines difficultés, le Festival culturel d’Oyem (FESCO) aura lieu du 10 au 13 août 2022

Réunis ce 21 juillet 2022 au quartier Cocotiers dans le 2ème arrondissement de la commune de Libreville, les membres de la coordination du Festival Culturel d’Oyem (Fesco) ont décliné le programme du festival. Cette édition, la deuxième du genre, se veut toute aussi rassembleuse et compte se déployer dans les 5 départements du Woleu-ntem. Au regard de cet événement grandeur nature, les organisateurs ont mis les bouchés doubles pour sa réussite malgré les difficultés rencontrées.

Play-off du National-foot: privés de salaires les joueurs de l’AS Dikaki désertent leur hôtel

Privés de salaires depuis le début du championnat, les joueurs de l’AS Dikaki ont décidé, ce mardi, de déserter l’hôtel dans lequel ils étaient regroupés en vue de préparer la phase des Play-off du national-foot. C’est en substance l’information, que révèle une vidéo publiée sur la page Facebook de l’Association nationale des footballeurs professionnels du Gabon (ANFPG).

Programme d’autonomisation des jeunes par le permis de conduire: Madeleine Berre organise une session de rattrapage

Le 2 juillet, 350 jeunes de la ville de Lambaréné ont passé les épreuves du permis de conduire, grâce au soutien de Madeleine Berre, qui avait lancé un an plus tôt, un programme dénommé « Autonomisation des jeunes par le permis de conduire ». Samedi dernier, l’élue a organisé une session de rattrapage, afin de permettre aux candidats recalés d’obtenir leurs “diplômes”.

Gabon: le Woleu-Ntem à l’agonie

La situation énergétique du Woleu-Ntem se passe désormais de commentaire. Elle a fini par éclater au grand jour dans la violence de sa réalité. Depuis des semaines, des mois, des années, on vit de coupures dans la ville d’Oyem et sur les axes qui ont été électrifiés. Chacun s’est habitué à une indisponibilité alternée de l’électricité par zones, quartiers, périodes. Même la zone sécurisée au centre ville n’existe plus.