Opération scorpion: 15 ans de prison requis contre Ike Ngouoni

Le ministère a demandé à la Cour criminelle spéciale de condamner Ike Ngouoni à 15 ans de prison ferme © DR

Libreville, le 26 juillet 2022 (Dépêches 241). Au deuxième jour du procès d’Ike Ngouoni, le ministère public a dévoilé la peine qu’il requiert contre l’ancien porte-parole de la Présidence de la République. Ainsi, l’accusation a plaidé pour une peine de 15 ans d’emprisonnement, assortie d’une amende de 50 millions contre l’ancien Bla Boys. 

Ike Ngouoni pourrait écoper d’une peine de 15 ans de réclusion criminelle, assortie d’une amende de 50 millions de FCFA. C’est en cas le souhait formulé par les avocats du ministère public, qui ont présenté ce mardi à Libreville, leur réquisitoire devant la Cour criminelle spéciale. L’ancien porte-parole de la Présidence de la République, est accusé d’avoir siphonné 7 milliards de FCFA, dans le compte privé du Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba.

Ntsame Obame Sandy, l’adjointe de Ike Ngouoni, qui comparait en qualité de complice supposée, pourrait quant à elle écoper d’une peine de 10 ans de réclusion criminelle, dont 5 avec sursis  ainsi que d’amende de 25 millions. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*