Union Nationale: Jean Christophe Owono Nguema dans la province du Woleu-Ntem

Jean Christophe Owono Nguema dénonce les délestages ©DR

Oyem, le 21 juillet 2022 (Dépêches 241). Le Représentant provincial de l’Union nationale (UN) dans le Woleu-Ntem, Jean Christophe Owono Nguema, s’est entretenu avec la presse, le mardi 19 Juillet 2022, dans une structure hôtelière de la ville d’Oyem. Lors de cette rencontre, le premier responsable local du parti dirigé par Paulette Missambo, est revenu sur les sujets brûlants de l’heure notamment, la problématique des délestages.

Après Raymond Ndong Sima, ancien premier ministre de la République, par ailleurs, natif de la province septentrionale, le tour est revenu à Jean Christophe Owono Nguema, de monter au créneau, afin de dénoncer les coupures récurrentes d’eau et d’électricité, dans la province des trois frontières. C’était à l’occasion d’une conférence de presse qu’il a animée mardi dernier. 

Sur ce point, l’ancien député de la commune d’Oyem, ancien vice-président du sénat et actuellement représentant provincial de l’Union nationale, n’est pas allé par le dos de la cuillère. Il a clairement regretté le désarroi qui fait désormais le quotidien des populations de la province. En l’occurrence, les délestages intempestifs de fourniture d’eau et d’électricité dans l’ensemble de la région nord. Non sans manquer d’évoquer devant les médias, les difficultés occasionnées par cette situation. C’est le cas de l’insécurité dans la ville, le risque croissant des décès à l’hôpital d’Oyem en ce qui concerne les patients internés en réanimation et ceux subissant des opérations chirurgicales. 

A ces faits viennent se greffer, le fonctionnement timide voire l’arrêt total des administrations publiques, parapubliques et privées impactant dans le même temps les activités économiques.  « La sécurité sanitaire, physique et alimentaire des 150000 âmes qui vivent dans la province septentrionale est compromise »  a-t-il regretté. 

Pour finir, Jean Christophe Owono Nguema a évoqué les questions relatives à la vie de l’Union nationale. À ce sujet, l’homme s’est réjoui de la dynamique actuelle, impulsée par le nouveau directoire du parti conduit par la présidente Paulette Missambo.

En effet, le parti occupe de plus en plus le terrain. L’homme politique a martelé qu’il n’existe qu’une seule et unique Union nationale, avant de préciser que le parti s’apprête très bientôt à prendre part à toutes les échéances électorales à venir. «  L’Union Nationale se porte bien, pas besoin de chercher la petite bête où elle n’existe pas. Nous sommes un. Tous pour notre UN. Celle légaliste et nous pouvons vous confirmer que l’UN prendra part à toutes les élections futures dans notre pays », a rassuré le patron local.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*